Supervision des coachs : une pratique nécessaire

Supervision des coachs : une pratique nécessaire

Selon le code de déontologie des coachs/mentor, chaque professionnel s’engage à améliorer sans cesse son niveau de compétence et à mettre en œuvre tout le nécessaire pour faire évoluer sa pratique. Mises à part les formations et la participation aux activités organisées par les associations réglementées de la profession, il peut, à cet effet, recourir à la supervision.

La supervision pour développer les compétences en coaching

La supervision se définit comme le processus qui permet d’effectuer le suivi du travail d’un coach. Elle est conduite par un pair qualifié et expérimenté, qui aura comme mission de l’évaluer et de le conseiller. D’ailleurs, le code de déontologie des coachs préconise pour chaque professionnel une relation avec un superviseur de qualité. Ainsi, il pourra bénéficier régulièrement d’un avis sur sa pratique et de conseils pour assurer l’évolution de ses compétences.

Les différents aspects de la supervision

Selon Proctor (1986), la supervision est nécessaire pour trois principales raisons. Premièrement, elle permet de cadrer les pratiques du coach. C’est-à-dire de s’assurer que le travail est réalisé de manière professionnelle, et conformément aux règles, normes et éthiques qui doivent être appliquées. Deuxièmement, la supervision est une opportunité pour le pratiquant de se former. Grâce aux feedbacks qu’il reçoit, il sera en mesure d’améliorer sa pratique et de développer ses connaissances et ses qualités personnelles. Enfin, c’est-ce qui lui permet de bénéficier du soutien d’un pair qualifié face aux inévitables doutes et questionnements personnels auxquelles il sera confronté. En somme, la supervision lui permettra de devenir un meilleur coach.

Choisir un superviseur, les critères à prendre en compte

Étant donné les responsabilités qui incombent à un superviseur, il est clair qu’il convient d’en choisir un qui a de l’expérience en supervision, et qui comprend ce qu’est être supervisé. Il est aussi préférable d’opter pour un superviseur qui a de la méthode, c’est-à-dire qui travaille suivant un cadre théorique clair et qui correspond parfaitement à vos attentes personnelles. L’idéal serait aussi qu’il partage dans ses pratiques les mêmes valeurs et croyances que vous, ou du moins est respectueux de la diversité, et surtout du code de déontologie des coachs. 

En bref, la supervision est une pratique plus que nécessaire pour vous permettre d’évoluer en tant que coach. N’hésitez surtout pas à en profiter. Attention cependant au choix de votre superviseur. La logique veut que ce soit quelqu’un de qualifié et de plus expérimenté. En effet, le but est d’apprendre réciproquement l’un de l’autre.

Contactez-nous dès maintenant